Barbara Pompili dans Top Chef : sa fille y est pour beaucoup !

Grande invitée de Top Chef ce 7 avril, Barbara Pompili devra juger les candidats sur un plat délivrant un fort message écologique. Et à en croire la ministre, sa participation a été en partie influencée par sa fille.

A propos de


  1. Barbara Pompili


  2. Philippe Etchebest


  3. Michel Sarran

Elle sera l’une des grandes invitées de Top Chef, ce 7 avril. Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a ouvert les portes de son ministère pour accueillir une épreuve du célèbre concours culinaire de M6. Certains candidats devront y réaliser un plat visuellement choquant avec un message fort sur l’écologie, mais aussi d’excellentes qualités gustatives. Cette épreuve “green” sera ensuite jugée par la ministre elle-même et le chef triplement étoilé Mauro Colagreco. Pour Barbara Pompili, sa participation à Top Chef s’inscrit dans son combat pour l’écologie. “L’idée me semblait bonne de faire venir (Top Chef) dans ce ministère où on se bat pour faire avancer la cause (écologique) et lutter contre le gaspillage alimentaire”, a-t-elle expliqué dans une interview à Télé Star.

Mais pas seulement. La ministre a semble-t-il été influencée… par sa fille. J’ai une fille de 17 ans qui aime cette émission. Je la regardais avec elle quand elle était plus petite et encore aujourd’hui lorsque je trouve un peu de temps !”, dévoile-t-elle. Barbara Pompili n’a donc pas hésité longtemps avant de donner son accord à la production de M6. Moi qui suis une bonne vivante, j’ai un peu de mal à résister à la proposition de déguster de bons plats, d’autant que je ne suis pas très douée en cuisine”, fait-elle savoir auprès de Télé 7 Jours.

“J’ai été bluffée par leur imagination !”

Et l’expérience semble avoir marqué la ministre. J’ai été bluffée par leur imagination ! J’ai même été déstabilisée par une assiette dont le goût ne correspondait pas à ce que je voyais !, raconte-elle auprès de nos confrères. “J’ai eu du mal à donner des critiques négatives, car j’étais sous le charme. Heureusement, je n’étais là que pour goûter. Pour juger, Mauro Colagreco était présent !” Une rencontre positive qui restera à coup sûr dans la mémoire de Barbara Pompili.

Crédits photos : Michael Baucher / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet