Baptême de Lilibet Diana : William claque la porte au nez de Meghan Markle

Alors que Meghan Markle espérait pouvoir baptiser sa fille en Angleterre, le prince William aurait opposé un non ferme et définitif à sa demande. Et Harry dans tout ça ?

Le rêve de Meghan ne se réalisera pas. La duchesse de Sussex espérait pouvoir rentrer en Angleterre pour le baptême de sa fille, Lilibet Diana. Elle avait même choisi la chapelle Saint George du château de Windsor, l’endroit où elle a épousé le prince Harry, et où, aussi, son fils Archie a été baptisé. Mais selon Neil Sean, correspondant de NBC spécialisé dans la royauté britannique, le prince William aurait posé son veto. « D’après une très bonne source, le prince William est celui qui a dit ‘non’ (…). Ça n’était pas vraiment une bonne idée », a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par le site Express UK.

Harry et Meghan tenaient vraiment à ce que Lilibet Diana rencontre sa famille à cette occasion et que la reine Elizabeth II puisse assister en personne à son baptême. Mais les relations tendues entre William et son frère ont complètement contrecarré leurs plans. Depuis la mort du prince Philip et le dernier hommage à Lady Diana – pour lequel Harry avait fait un aller-retour express entre Los Angeles et Londres – on pensait les deux frères sur la voie de la réconciliation.

William pas prêt à se réconcilier avec Harry

Le prince William « ne semble pas vouloir se réconcilier avec son jeune frère », a indiqué Neil Sean. Meghan et Kate – qui se parleraient beaucoup depuis quelques mois et auraient même un projet de documentaire Netflix ensemble – ont beaucoup œuvré en coulisses pour que les deux frères se reparlent. Depuis la naissance de Lilibet Diana, elles auraient même organisé plusieurs appels en visio pour que tous puissent discuter ensemble.

Kensington Palace n’a, comme à son habitude, pas souhaité commenter cette décision présumée de William auprès du site Express UK. Buckingham Palace a aussi toujours refusé de se mêler publiquement de ces histoires. Tout comme Clarence House, la communication du prince Charles, échaudé par les scandales successifs et peu enclin à jouer les arbitres entre ses deux fils.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : PacificPressAgency / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet