"Bac Nord" : 5 choses à savoir sur le film de Cédric Jimenez

Mercredi 18 août 2021, après des mois de report, le film Bac Nord sort dans les salles de cinéma. L’occasion pour les spectateurs de découvrir ou redécouvrir l’affaire autour d’anciens policiers de la brigade anti-criminalité de Marseille. Seulement, le tournage a réservé bien des surprises, on vous en dévoile cinq.

  • Gilles Lellouche

Après avoir été reporté à plusieurs reprises à cause de la crise de la Covid-19, Bac Nord, sort dans les salles de cinéma mercredi 18 août 2021. Réalisé par Cédric Jimenez, le film raconte l’histoire d’anciens policiers de la brigade anticriminalité de Marseille confrontés à la justice après avoir usé de méthodes douteuses. L’affaire qui remonte à 2012 avait fait la Une des journaux pendant de plusieurs jours. Découvrez cinq choses qu’il faut savoir avant de se rendre dans les salles obscures.

Les protagonistes de la vraie affaire ont aidé Cédric Jimenez

Le réalisateur de Bac Nord ne voulait pas raconter cette affaire sans avoir entendu la version des faits des véritables policiers qui y étaient impliqués en 2012. Contre toute attente, il a pu aller à leur rencontre et ces derniers ont même voulu s’investir dans le film. Ainsi, comme le rapporte le site Allociné, ils ont accompagné les acteurs. “Quand le procureur a abandonné les charges principales, il n’y a pas eu un mot dans les médias alors que leur arrestation avait fait la une pendant plusieurs jours. Du coup, ils étaient heureux d’être écoutés et de raconter comment ils en étaient arrivés là. Ils ont fait des conneries, c’est indiscutable, mais l’ampleur médiatique que ça a pris était disproportionnée“, a raconté le cinéaste.

Les habitants de Marseille ont été embauchés

Pour coller au mieux à la réalité, le tournage s’est déroulé à Marseille. Selon les informations de TF1, des habitants ont même été embauchés pour assurer la sécurité ou jouer les figurants. “Pour moi, c’est l’un des plateaux où j’ai trouvé le plus de gens vraiment hyperinvestis et très très travailleurs. Ils ont dépassé le cadre de la simple figuration“, a confié Karim Leklou, acteur.

Un syndic a mis son véto

La scène principale du film lorsque les policiers prennent d’assaut une cité ne s’est pas déroulée à la Castellane, un grand ensemble situé dans le 15ème arrondissement de Marseille, comme ça a été le cas dans la réalité. En effet, le syndic n’a pas donné son accord. La raison invoqué : la peur de voir l’image de cette cité totalement dégradée, comme le rapporte Allociné. Cette scène a donc été tournée dans une cité en dehors de Marseille.

Gilles Lellouche est accusé de faire la promotion du Rassemblement national

Lors de sa présentation au Festival de Cannes, un journaliste irlandais avait créé la polémique en assurant avoir été gêné qu’un tel film sorte en pleine année électorale. Selon lui, en sortant du cinéma on pourrait se dire : “Je vais voter Marine Le Pen“. Une déclaration qui a particulièrement agacé Gille Lellouche. “On a halluciné ! Un type s’est fait mousser lors d’une conférence de presse. Je ne vois pas ce que vient faire le RN dans cette histoire. Je suis navré qu’on puisse conclure ce genre de choses en voyant le film. C’est de la malveillance“, a-t-il confié dans les colonnes du Journal du Dimanche, le 15 août 2021.

Un comédien a voulu devenir un “vrai Marseillais”

Le comédien François Civil n’a pas fait les choses à moitié pour son rôle dans Bac Nord. Pour s’imprégner au mieux de la ville, il a vécu pendant un mois, avant le début du tournage à Marseille, rappelle Allociné. Celui qui est considéré comme le plus dur des trois policiers impliqués a également fait beaucoup de sport pour prendre de la masse musculaire et ressembler au personnage qu’il incarne. Enfin, il a fait en sorte d’avoir l’accent du sud.

Source: Lire L’Article Complet