Arnaud Montebourg : ce salaire très confortable que lui rapporte le Made in France

Le 4 juin 2021, le magazine M le Monde a révélé le salaire d’Arnaud Montebourg depuis ses investissements dans différents commerces du Made in France. L’ancien ministre bénéficie d’un salaire très confortable…

Arnaud Montebourg

En 2012, le grand public découvrait Arnaud Montebourg. Ministre du Redressement productif, puis ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique au cours du mandat de François Hollande, il a finalement décidé de se retirer du monde de la politique en décembre 2014. Un retour à une vie plus discrète pour s’adonner à une carrière professionnelle tournée vers le commerce de produits Made in France. En 2017, il a tout de même tenté sa chance lors de la primaire citoyenne de 2017. Arrivé derrière Manuel Valls et Benoît Hamon, le grand adepte du Made in France a été forcé de laisser de côté ses aspirations politiques. Depuis, Arnaud Montebourg a lancé sa marque de miel nommée Bleu Blanc Ruche. Mais le ministre n’a pas pour autant eu l’ambition de devenir apiculteur. En août 2018, il expliquait auprès de nos confrères de l’AFP que son entreprise allait “ acheter du miel à des apiculteurs français à un prix supérieur au marché, en contrepartie de quoi ceux-ci s’engagent à eux-mêmes repeupler, c’est-à-dire à augmenter leur cheptel”.

Arnaud Montebourg, un businessman

Presque trois ans plus tard, l’entreprise de l’ancien ministre est florissante. Elle s’est désormais étendue à d’autres domaines dans lesquels Arnaud Montebourg a investi. Désormais, l’ancien avocat bénéficie d’un salaire très confortable grâce à ses différents investissements dans le Made in France. “Aujourd’hui, Arnaud Montebourg touche 9200 euros nets par mois via sa holding Les Equipes du made in France, seule structure bénéficiaire pour l’instant“, révèlent nos confrères du magazine M le Monde, le 4 juin 2021. Le magazine rappelle que l’ancien ministre a investi 200 000 euros dans son entreprise créée en 2015. Il vend désormais des glaces et des amandes, dont les bénéfices ne pourront pas être estimés avant quelques années.

Source: Lire L’Article Complet