Arlette Chabot : pourquoi elle n’a pas eu d’enfant et ne s’est jamais mariée

La journaliste Arlette Chabot, aujourd’hui âgée de 70 ans, s’était déjà confiée, en 2011, dans les pages du magasine Elle, sur l’impact qu’a eu sa brillante carrière sur sa vie privée. C’est avec un certain regret qu’elle se rappelait son ascension professionnelle en affirmant : « Résultat, je ne me suis pas mariée et je n’ai pas eu d’enfants… ».

A propos de


  1. Arlette Chabot

Aujourd’hui âgée de 70 ans, la journaliste Arlette Chabot a eu un parcours fulgurant. Alors au sommet de sa carrière, l’ancienne patronne de la rédaction de France 2 s’était déjà confiée, en 2011, dans les pages du magasine Elle, sur les conséquences de telles ambitions professionnelles. C’est l’impact de son métier sur sa vie privée qu’elle semble désormais déplorer. La journaliste qui a consacré chaque minute de sa vie à sa brillante carrière salue aujourd’hui le fait qu’aujourd’hui une femme puisse être carriériste tout en ayant une vie de famille.

Alors qu’elle a rarement pris le temps de déjeuner à l’extérieur pendant sa carrière, et notamment lorsqu’elle était en poste à France 2, Arlette Chabot décrivait sa profession comme un métier sacerdoce, en évoquant l’impact que cela avait sur sa vie privée : « Les femmes ont peur de tout sacrifier, mais les temps ont changé. Quand j’étais jeune, s’éloigner quelques mois d’une rédaction pour faire un bébé signifiait qu’on tirait un trait sur sa carrière. C’était ‘Marche ou crève!’ Résultat, je ne me suis pas mariée et je n’ai pas d’enfants… Heureusement, ça ne se passe plus comme ça aujourd’hui.« 

> Découvrez en photos les journalistes qui ont animé le débat d’entre-deux-tours avant Gilles Bouleau et Léa Salamé.

Une carrière très ambitieuse

Arlette Chabot, qui anime depuis 2014 le programme Politiquement Show sur LCI, a débuté sa carrière à Inter TV, qui était un service de l’ORTF, avant de prendre la direction du service politique de France Inter de 1974 à 1984, après quoi elle rejoint TF1. Après un bref passage à FR3, elle intègre France 2. En 1995, pendant la campagne présidentielle, Arlette Chabot est accusée d’avoir publiquement affiché son soutien à Édouard Balladur, alors qu’elle avait demandé à Jacques Chirac s’il envisageait de retirer sa candidature « au regard de ses faibles chances« . Une séquence qui lui a valu d’être démise de ses fonctions. Elle reprendra quand même la direction de la rédaction de France 2. Une carrière pour le moins ambitieuse…

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet