Amandine Petit (Miss France 2021) en couple : va-t-elle conjurer la malédiction ?

En couple depuis cinq ans, Amandine Petit est prête à tout pour sauver son idylle. Miss France 2021 suivra-t-elle l’exemple de Flora Coquerel, Delphine Wespiser ou encore Cindry Fabre en conjurant le mauvais sort ?

A propos de

  1. Amandine Petit

  2. Flora Coquerel

  3. Iris Mittenaere

Élue Miss France 2021, Amandine Petit s’attendait certainement aux interrogations au sujet de sa vie sentimentale. Mais comme elle a d’ores et déjà pu le promettre, la Normande de 23 ans ne suivra qu’une seule règle au cours de son règne, celle de la discrétion. “Je pense qu’il y a un jardin secret à préserver durant mon année de Miss France”, déclarait-elle au magazine Télé Star deux jours après son sacre, “je ne vais quand même pas tout vous dévoiler d’un coup !” Le mystère a rapidement été élucidé. Depuis cinq ans, la reine de beauté partage le quotidien d’un certain Julien Georges. Un jeune homme qu’elle a choisi de protéger des regards indiscrets en supprimant l’intégralité de leurs clichés à deux de son compte Instagram. De son côté, le beau brun a verrouillé son propre compte, passé en mode “privé.” La lettre “A” accompagnée de plusieurs émoticônes en forme de cœurs, déjà repérée par plusieurs médias, reste toutefois présente. Une discrétion imposée ? Loin de là. Si le règlement du concours Miss France n’interdit pas aux reines de beauté d’être en couple – stipulant tout de même qu’elles ne doivent être ni pacsées ni mariées – il n’agit pas en bouclier face à la scrutation publique.

Nous n’avons pas de baguette magique. À partir du moment où elles commencent à en parler, les journalistes vont automatiquement faire des recherches”, confiait Sylvie Tellier auprès de TV Mag en novembre 2018. “Ce sont elles qui ont fait le choix de s’engager dans le concours Miss France et pas leurs copains. Après, elles décident. Moi, je les mets juste en garde.Car comme l’histoire des Miss France le prouve, la couronne est parfois trop lourde à porter et ne laisse que peu de place à la vie de couple. Au fil des règnes et des ruptures, une malédiction est même née. De quoi pousser Iris Mittenaere, qui a elle-même vu son couple avec Matthieu voler en éclats en 2017, tout comme Maëva Coucke, célibataire à la fin de son règne de Miss France 2018, à mettre Amandine Petit en garde dans les colonnes du magazine Paris Match. “C’est compliqué d’être en couple cette année-là”, a-t-elle d’abord souligné, “c’est une année pleine de chamboulements, on ne sait plus trop où on en est. C’est une année magique et difficile. C’est un gros choc.” Et il faut dire que la compagne de Diego El Glaoui sait de quoi elle parle car, en tant qu’ex-Miss France et ex-Miss Univers (l’écharpe qui a eu raison de son idylle avec Matthieu), elle est rodée à l’exercice de reine de beauté. “On ne sait plus trop qui on est, même. On ne nous appelle plus par notre prénom, mais Miss France. C’est un peu bizarre.” À cette perte d’identité s’ajoute l’attente de la perfection, à laquelle chaque Miss couronnée est confrontée en tant qu’ambassadrice de beauté.

Ces Miss qui ont contré la malédiction

Tandis que certains reines, à l’image de Clémence Botino, ont opté pour ne jamais dévoiler l’identité de leurs bien-aimés, d’autres Miss comme Laury Thilleman, Marine Lorphelin, Malika Ménard ou encore Alexandra Rosenfeld semblaient avoir trouvé le remède idéal contre la malédiction des Miss en se séparant rapidement de leurs conjoints respectifs avant de recevoir leurs écharpes. Mais il y a espoir pour Amandine Petit car le mauvais sort en a épargné plus d’une. Cindy Fabre, Miss France 2005, est une des seules à être restée toute son année avec son amoureux. Elle s’est même, par la suite, mariée avec lui et a eu un bébé, se rappelait Sylvie Tellier. Même chose du côté de Camille Cerf, Delphine Wespiser, alias Miss France 2012, dont la relation avec Jérôme avait survécu à son année de règne (avant de prendre fin en 2015) et de Flora Coquerel. Miss France 2014 a tout de même annoncé être célibataire au cours d’une récente interview.

Crédits photos : PIERRE VILLARD/SIPA

Source: Lire L’Article Complet