Amanda Lear : ce  "compliment machiste" que lui avait fait Salvador Dali

Dans un entretien avec Télé Star, Amanda Lear s’est exprimée sur le biopic consacré à Dalí qui devrait sortir l’an prochain. Peu tendre avec le projet, la chanteuse en a profité pour faire une confidence étonnante sur le peintre disparu.

Actrice, chanteuse, peintre, mannequin, écrivaine… Amanda Lear est une artiste touche-à-tout. Bientôt, les téléspectateurs de TF1 pourront la retrouver dans un épisode de Camping Paradis, dans lequel elle joue le rôle d’une "cougar qui donne l’impression de traverser une sorte de crise", explique-t-elle. "C’est un rôle qu’on me propose trop souvent, celui d’une femme farfelue qui ne veut pas vieillir. Cela dit, c’était très sympa à faire." La comédienne sera également à l’honneur sur le petit écran dans un documentaire Arte qui lui est consacré. "En principe, je n’aime pas trop ça, ça sent le sapin", lâche Amanda Lear avant de relativiser : "mais on va montrer une autre facette de ma personnalité. C’est intéressant." En revanche, l’actrice est moins fan du biopic à venir sur son ancien amant, Salvador Dalí. Lorsque Télé Star lui demande si elle compte aller le voir au cinéma à sa sortie, Amanda Lear répond, catégorique : "Sûrement pas." Puis elle ajoute : "Ben Kingsley qui joue Dalí avec perruque et moustache, c’est ridicule. Et je ne vous parle pas du mannequin australien de deux mètres (Andreja Pejić, ndlr) qui est censé être moi. On dirait une prostituée ukrainienne."

Amanda Lear, ce souvenir peu flatteur de Salvador Dalí

Muse, maîtresse et amie du peintre espagnol des années 1960 aux années 1980, Amanda Lear n’a pas besoin de biopic pour se souvenir de Salvador Dalí. Durant l’interview, elle glisse d’ailleurs une anecdote peu flatteuse à propos de son ancien amant. "Quand je l’ai rencontré, je lui ai dit que je peignais", se souvient l’actrice. "Il m’a répondu : ‘Surtout ne me montrez jamais vos toiles. Les peintures de bonnes femmes sont navrantes‘". Malgré tout, un jour, Amanda Lear se met au défi de réaliser une toile dans l’atelier du peintre, qui, en la découvrant, lui lance un "compliment machiste"; "C’est pas mal pour une femme !"

Interview à retrouver en intégralité dans votre magazine Télé Star en kiosque et en version numérique ce lundi 12 juillet.

Source: Lire L’Article Complet