« Alors, on fait rien ? » : Léa Salamé pugnace face à Marine Le Pen

Invitée de la matinale de France Inter, Marine Le Pen a évoqué la montée de la 5e vague de Covid-19 et les restrictions sanitaires. Un sujet sur lequel la candidate à la présidentielle n’a pas été ménagée par Léa Salamé.

L’ambiance était moins détendue que dans Une ambition intime. À l’heure où les mesures sanitaires font à nouveau débat, avec l’arrivée d’une 5e vague et de violentes manifestations en Guadeloupe, Marine Le Pen a abordé cette actualité brûlante au micro de France Inter. L’occasion de pousser un coup de gueule contre des « contraintes » qui n’ont « aucun sens«  pour la candidate du RN.

« La vaccination est utile pour empêcher les formes graves du Covid, mais la vraie question c’est : est-ce qu’elle peut empêcher la circulation du virus ? Aujourd’hui la réponse est non, donc à quoi sert le pass, à part laisser la population sous une forme de contrainte inutile et disproportionnée ?« , s’interroge celle qui dit être vaccinée. Léa Salamé lui a alors rappelé que c’est en instaurant une forme de contrainte, « pour la santé publique », que la vaccination a justement pu s’accélérer.

[email protected]_officiel : “Rien, manifestement, ne peut empêcher la circulation du virus. Toutes ces obligations n’ont pas de sens.” #le79Inter pic.twitter.com/DTHONPco5G

Sans convaincre Marine Le Pen. L’ex de Louis Aliot a poursuivi en accusant Jean Castex et l’exécutif d’avoir menti tout au long de la crise sanitaire. « Qu’est-ce que le gouvernement cherche à faire ? Empêcher la circulation du virus ? Rien ne l’empêche visiblement, donc toutes ces obligations n’ont pas de sens« , a-t-elle insisté. « Mais alors on ne fait rien ?, s’est étonnée Léa Salamé. À vous écouter, on fait quoi, si vous étiez au pouvoir ?« 

Marine Le Pen se contenterait du masque et des gestes barrières

« Je suspends la suspension des soignants et de tous ceux qui travaillent car ça ne sert strictement à rien et on a besoin de soignants« , répond alors Marine Le Pen, qui a également défendu Didier Raoult au cours de l’interview. « Pour le reste, on se lave les mains, très bien, parfait, pas de problème, on met un masque dans les endroits où il y a du monde, pas à l’extérieur, et on lève toutes ces contraintes qui en réalité manifestement ne servent à rien« , a martelé la candidate à l’Élysée, plus que jamais menacée par l’irruption d’Eric Zemmour dans la campagne 2022.

Crédits photos : Capture France Inter

Autour de

Source: Lire L’Article Complet