Allocution d’Emmanuel Macron : ce qu’il faut retenir

Au cours de son allocution télévisée diffusée mardi 9 novembre 2021, Emmanuel Macron a fait plusieurs annonces concernant la vaccination et le pass sanitaire, alors que l’épidémie de Covid-19 repart à la hausse en France.

  • Emmanuel Macron

Alors que la France est confrontée à une reprise épidémique depuis maintenant plusieurs jours, au même titre que l’ensemble de l’Europe, Emmanuel Macron a pris la décision de s’adresser directement à la population, par l’intermédiaire d’une allocution télévisée mardi 9 novembre 2021. Pour rappel, le président de la République ne s’était plus prêté à cet exercice depuis le 12 juillet 2021. Au cours de son intervention, le chef de l’État a bien évidemment évoqué longuement la situation sanitaire du pays. « La cinquième vague a commencé en Europe et l’augmentation de 40% en une semaine du taux d’incidence est une alerte en France« , a-t-il souligné, avant d’appeler encore une fois de plus les Français à se faire vacciner contre la Covid-19. « Vaccinez-vous pour pouvoir vivre normalement et être libre grâce au pass sanitaire. Pour pouvoir aller dans les restaurant ou les lieux publics sans test PCR« , a indiqué le président de la République. Par la suite, Emmanuel Macron a révélé que les personnes âgées de plus de 65 ans devront justifier d’une 3e injection de vaccin anti-covid pour voir la validité de leur pass sanitaire être prolongée. « Si vous avez été vaccinés depuis plus de 6 mois, je vous demande d’aller prendre rendez-vous« , a lancé le chef de l’État, avant d’annoncer l’ouverture d’une campagne vaccinale pour les 50/64 ans au début du mois de décembre 2021.

Emmanuel Macron : « Nous avions tous relâché nos efforts, c’est bien normal, mais il faut les reprendre »

Les personnes présentes dans cette tranche d’âge devront elles aussi se faire injecter une 3ème dose de vaccin. En ce qui concerne le port du masque à l’école, Emmanuel Macron a indiqué que celui-ci était maintenu pour le moment. « Tous les assouplissements un moment envisagés sont reportés à une date ultérieure pour conserver les règles en vigueur. Les gestes barrières feront l’objet d’une attention accrue. Nous avions tous relâché nos efforts, c’est bien normal, mais il faut les reprendre« , a ajouté le compagnon de Brigitte Macron. Par la suite, le président de la République s’est exprimé sur d’autres sujets, comme par exemple la réforme des retraites, mais aussi la réforme de l’assurance chômage.

Source: Lire L’Article Complet