Alina Kabaeva de gymnaste reconnue à femme de l’ombre : comment Vladimir Poutine protège son couple

Ce vendredi 6 mai, la journaliste Caroline Fontaine a dévoilé sur BFMTV, le stratagème qu’utilise Vladimir Poutine pour protéger son couple avec Alina Kabaeva des médias et des enjeux politiques.

Où se trouvent les proches de Vladimir Poutine ? Discret sur sa vie privée, le président russe n’a jamais officialisé sa relation amoureuse avec Alina Kabaeva depuis que des rumeurs les disent ensemble. Et si le doute plane sur leur présumé mariage, c’est parce que le président Russe s’assure de ne rien dévoiler sur les siens, ni même sur sa fortune personnelle. De quoi laisser place à de nombreuses rumeurs et théories sur la gymnaste et son mode de vie. La dernière en date : elle serait bénéficiaire de la fortune du chef d’État, selon Wall Street Journal. Des informations qui viendraient de documents des services américains, précise Caroline Fontaine, journaliste à Paris Match, à BFMTV, ce vendredi 6 mai.

« Ce qu’on sait, c’est qu’elle possède énormément de propriétés qui lui ont été données par des proches de Poutine », dévoile la journaliste. En ne faisant jamais apparaître son nom sur des documents, Vladimir Poutine se protège. S’il est officiellement propriétaire « d’un petit appartement », ce sont ses proches « de très longue date » qui « achètent en leur nom pour lui donner des biens ». Un stratagème dont aurait profité la championne de gymnastique, « mais aussi sa maman, sa grand-mère, sa sœur, etc. ». Malgré ces informations, elle reste « un mystère ». Si elle a longtemps été « une femme publique », depuis qu’elle serait en couple avec le président russe, avec qui elle aurait des enfants, « d’un coup elle se met à disparaître ». « On ne la voit plus, elle ne fait plus la une des magazines (…) ».

>> PHOTOS : L’évolution d’Alina Kabaeva, célèbre gymnaste et compagne de Vladimir Poutine

Le mystère Alina Kabaeva

Une relation « qui au départ est extraconjugale », que Vladimir Poutine cache pour alimenter le mythe de la « propagande russe » selon lequel « il ne vit que pour son pays » et n’a pas le temps « pour une vie de famille ». Si des rumeurs la disaient en Suisse, d’autres expliquent qu’elle y aurait accouché au moins une fois. « On ne sait pas du tout si elle vit sur les hauteurs de Genève, dans l’une des nombreuses résidences de Poutine », explique la journaliste. Caroline Fontaine conclut : « C’est absolument impossible de savoir exactement où est-ce qu’elle vit, où sont scolarisés ses enfants. C’est un incroyable mystère, aujourd’hui en 2022, de ne rien connaître sur cette femme et sur ses enfants« .

Crédits photos : ITAR TASS / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet