ALERTE- Jean-Paul Belmondo est mort

Il était l’un des derniers monstre sacré du cinéma français. Jean-Paul Belmondo, qui avait soufflé ses 88 bougies le 9 avril 2021, n’est plus. Retour sur le destin exceptionnel d’un grand monsieur.

Casse cou, séducteur et spirituel, il avait une voix reconnaissable entre mille, une carrure d’athlète incroyablement sexy, et une filmographie de grands classiques, qui l’ont fait entrer dans la légende du cinéma français. Ce 6 septembre, Jean-Paul Belmondo s’est éteint à l’âge de 88 ans. C’est son avocat qui a annoncé la triste nouvelle à l’Agence France PResse.

Un acteur de légende

Né en 1933, le fils du sculpteur Paul Belmondo se prédestinait d’abord à une carrière de boxeur. Mais ses premiers cours de théâtre lui donneront envie de devenir comédien, à 15 ans. En cinquante ans de carrière, Bébel a tourné plus de 80 films, et a attiré dans les salles près de 130 millions de spectateurs.

On pense par exemple à “À bout de souffle” et “Pierrot le Fou” de Jean-Luc Godard, “Le Cerveau” et “L’As des as” de Gérard Oury, “Borsalino” de Jacques Deray, “Le Magnifique” de Philippe de Broca, “Peur sur la ville” d’Henri Verneuil, “Le Professionnel” de Georges Lautner, ou encore “Itinéraire d’un enfant gâté” de Claude Lelouch.

Et sa carrière au théâtre fut également florissante. Propriétaire du Théâtre des Variétés, à Paris, il jouera des pièces classiques comme “Le Malade imaginaire” de Molière, ou encore l’emblématique “Cyrano de Bergerac” (Edmond Rostand).

Côté vie privée, le papa de Paul Belmondo aura été marié par deux fois. Une première fois avec Élodie Constantin (1952–1968) qui lui donnera trois enfants – Paul, Patricia, et Florence. Une seconde fois avec Natty Tardivel (2002–2008), dont il aura également une fille, Stella.

Les honneurs

Au cours de sa carrière, Jean-Paul Belmondo a reçu le César du meilleur acteur en 1989 pour l’interprétation de son iconique Sam Lion dans “Itinéraire d’un enfant gâté”. Mais il refusera de venir chercher la statuette, déclarant ne pas accepter d’autres récompenses que celles venant du public. En 2017, l’académie lui remettra tout de même un César pour l’ensemble de sa carrière, après avoir reçu le même hommage à Venise (Lion d’or) et à Cannes (Palme d’honneur).

Commandeur de la Légion d’honneur, Bébel était aussi Grand officier de l’ordre national du Mérite, et Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres.

Il avait été victime d’un accident vasculaire cérébral en 2001. En février 2015, Jean-Paul Belmondo avait annoncé sa retraite définitive du cinéma et du théâtre, avant de se reprendre quelques mois plus tard, confiant qu’il aimerait bien rejouer…

Source: Lire L’Article Complet