“Aidez-moi” : Eric Zemmour s’inquiète et lance un appel pour sa campagne

À défaut d’avoir obtenu les parrainages nécessaires pour pouvoir se présenter, Éric Zemmour sollicite l’aide des maires de France à travers une vidéo YouTube. À trois mois des élections présidentielles, le polémiste joue sa dernière carte.

La quête aux parrainages est ouverte. À l’approche des élections présidentielles, les candidats sont sur le front pour recueillir le nombre de parrainages nécessaires pour pouvoir se présenter. Si Valérie Pécresse, Anne Hidalgo ou encore Yannick Jadot peuvent profiter du réseau d’élus implantés localement, il est bien plus difficile pour Éric Zemmour, sans parti politique de réunir les signatures obligatoires.

Quelques semaines après avoir officialisé sa candidature en postant une vidéo sur YouTube, le polémiste a appelé les maires de France à rejoindre ses rangs de la même façon. En moins d’une minute, le regard dirigé face à la caméra, Éric Zemmour délivre son message : « Chers maires de France, le dernier espoir de mes adversaires est que je n’obtienne pas mes parrainages. Depuis des mois, j’ai sillonné la France et rencontré nombre d’entre vous. (…) Je remercie ceux qui m’ont déjà accordé leur promesse de parrainages. » Sans parti politique, il reconnaît alors que rassembler les parrainages n’est pas « une tâche facile« .

>> Découvrez les 10 personnalités les plus recherchées sur Google en 2021 en France, parmi lesquelles Éric Zemmour.

Chers maires de France, vous êtes les piliers de notre démocratie. J'ai un message pour vous.

Je compte sur vous : https://t.co/VCs5b9zDaN#500signaturespourZemmour pic.twitter.com/IKRuKLwQI9

Éric Zemmour : « Ne vous laissez pas voler cette élection »

« Il est possible que je ne les obtienne pas ses parrainages« , déclare-t-il dénonçant au passage le « système fait pour protéger les grands partis ». Si la loi impose « 500 parrainages minimum issus d’au moins 30 départements différents », comme le rappelle BFMTV, Éric Zemmour est bien loin du compte. La semaine dernière sur TF1, le polémiste affirmait qu’il avait réuni entre « 250 et 300 parrainages » quand Le Figaro en comptait 273. Le candidat est alors contraint de partir en quête des signatures manquantes et c’est par ces mots qu’il espère attirer ceux qui n’ont pas encore pris leur décision : « Chers maires de France, vous avez le pouvoir de donner la parole à des millions de Français, utilisez-le. Aidez-moi. Ne vous laissez pas voler cette élection. »

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet