Affaire Sarah Abitbol : l’ancien entraîneur de Brian Joubert fait des révélations troublantes sur Gilles Beyer

L’ancien entraîneur de Brian Joubert, Jean-Christophe Simond, a fait part d’un épisode troublant survenu il y a quelques années. Il révèle dans l’émission Les Grandes Gueules du sport avoir aperçu une silhouette dans le dortoir des filles, avant d’en faire part à… Gilles Beyer, aujourd’hui accusé par l’ancienne patineuse Sarah Abitbol de l’avoir violée à plusieurs reprises entre 1990 et 1992.

Les paroles de Jean-Christophe Simond font froid dans le dos. Invité le 8 février dernier à réagir à l’annonce de la démission de Didier Gailhaguet de son poste de président de la Fédération française des sports de glace, l’ancien entraîneur de Brian Joubert a fait part d’étonnantes révélations dans l’émission Les Grandes Gueules du sport sur RMC. “Non seulement j’ai côtoyé Sarah Abitbol mais, ça a été mon élève. J’ai travaillé au club des Français Volants pendant deux ans”, a-t-il commencé à raconter. “J’avais comme autre entraîneur sur ce club, Gilles Beyer. J’avoue que j’en ai bien bavé.”

Le coach de 59 ans, huit fois champion de France et double vice-champion d’Europe, se souvient d’un événement en particulier. “J’ai eu vent de certaines choses, mais jamais, en observant, je n’ai rien vu de concret. J’ai même eu la naïveté de dénoncer quelque chose auprès de Gilles Beyer sur un stage, où un soir, j’ai entendu du bruit dans le dortoir des filles”, a-t-il expliqué. Je suis allé voir et j’ai vu une silhouette masculine assez grande, qui a détalé à ma vue. J’ai couru après.” Jean-Christophe Simond a fait part de ses inquiétudes à Gilles Beyer, aujourd’hui accusé par Sarah Abitbol d’abus sexuels. Il conclut avec amertume : “Avec le recul, c’était qui?”

Ce nouveau témoignage vient étayer les propos de Sarah Abitbol. L’ancienne patineuse a dénoncé, dans les pages de son livre Un si long silence, paru fin janvier 2020 aux éditions Plon, avoir été victime d’abus sexuels lorsqu’elle avait 15 ans. Sa prise de parole a provoqué une réaction en chaîne. Le parquet de Paris a lancé une enquête pour “viols et agressions sexuelles sur mineurs” à l’encontre de son ancien entraîneur, Gilles Beyer. Didier Gailhaguet a, sous la pression, fini par démissionner de son poste à la tête de la Fédération, décision dont Sarah Abitbol s’est dite “soulagée”. Plusieurs anciennes sportives ont quant à elles accusé différents entraîneurs d’avoir abusé d’elles entre la fin des années 1970 et le début des années 1990.

Crédits photos : Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet