Affaire PPDA : une ancienne journaliste de TF1 livre un témoignage édifiant

A la suite des déclarations de Jean-Pierre Pernaut sur RMC, qui défendait Patrick Poivre d’Arvor, une ancienne journaliste de TF1 est monté au créneau sur Twitter pour dénoncer l’ambiance toxique qu’elle a vécue quand elle travaillait pour la première chaîne.

A propos de

  1. Jean-Pierre Pernaut

  2. Patrick Poivre d’Arvor

Une affaire médiatico-judiciaire qui défraye la chronique depuis plusieurs semaines. Le 18 février, Le Parisien révélait que Patrick Poivre d’Arvor, l’ancien présentateur star du JT de 20 Heures sur TF1, faisait l’objet d’une enquête pour viols. La plaignante, l’écrivaine Florence Porcel, l’accuse de l’avoir violée à deux reprises en 2004 et 2009. Et à l’image de toute affaire, deux camps semblent désormais s’opposer. Jean-Pierre Pernaut, encore récemment à la tête du 13 Heures de TF1, est monté au front, ce 2 mars. Invité sur le plateau des Grandes Gueules sur RMC, le journaliste a confié être très choqué de ce qui est sorti dans la presse, c’est lamentable ce genre d’affaires !”.

Il y a deux plaignants, on verra après qui est la victime. Pour l’instant on ne peut rien dire d’autre”, a-t-il estimé. Et d’ajouter sur les rumeurs affirmant qu’il valait mieux ne pas prendre l’ascenseur avec Patrick Poivre d’Arvor à TF1 : Ça c’est un mensonge, je peux vous le dire. Le Parisien cite des journalistes de TF1, il n’y en a plus qui ont connu cette époque, ou pratiquement pas, c’est un mensonge total.” Des propos qui ont fait sortir de ses gonds la journaliste Cécile Delarue. Cette dernière s’est emparé de son Twitter pour raconter son expérience. “Cher Jean-Pierre Pernaut. J’ai travaillé à la rédaction de TF1 à cette époque. J’ai toujours soigneusement évité l’ascenseur parce que j’avais peur d’y croiser Poivre, dévoile-t-elle sur les réseaux sociaux.

Fuit les conf du 20h. Je ne suis pas la seule. Je suis loin d’être la seule.

“Je ne suis pas la seule. Je suis loin d’être la seule”

La journaliste, qui a travaillé pour l’émission Sept à huit entre 2003 et 2006, décrit par la suite son expérience malheureuse. “J’ai rasé les couloirs, fait demi tour en l’apercevant, craint d’être appelée par ses secrétaires dans l’interphone, fuis les conférences du 20h. Je ne suis pas la seule. Je suis loin d’être la seule, affirme-t-elle. “Je ne peux pas laisser dire que l’histoire de l’ascenseur serait un ‘mensonge total’.” D’autres témoignages continuent d’affluer dans ce sens. Closer a récemment dévoilé les accusations accablantes de deux anciennes proches de Patrick Poivre d’Arvor. L’une d’entre elles a décrit l’ancienne star de TF1 comme un prédateur sans conscience, qui sera toujours dans le déni de ce qu’il a fait subir à de très jeunes femmes”, dénonçant un comportement qu’elle jugepathologique“.

De son côté, Patrick Poivre d’Arvor, toujours présumé innocent des faits qui lui sont reprochés, a démenti les accusations dont il fait l’objet. Il n’y a jamais eu aucune forme d’emprise, ni a fortiori de contrainte. Les écrits de Florence Porcel que j’ai conservés, pour la plupart postérieurs à ses accusations, le prouveront amplement”, a-t-il écrit sur son compte Facebook. Par ailleurs, le journaliste, qui dit vivre “très douloureusement ces attaques”, a également fait savoir son intention – par la voix de son avocat, Me François Binet – de porter plainte pour dénonciation calomnieuse.

Crédits photos : Frédéric Chambert / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet