Affaire Jubillar : pourquoi les juges ont attendu le dernier moment pour interroger Cédric Jubillar ?

Delphine Jubillar disparaissait entre 15 et 16 décembre 2020. Malgré la mise en examen, six mois plus tard de son mari, Cédric, son corps n’a toujours pas été retrouvé. Raison pour laquelle les juges d’instruction ont trainé à interroger Cédric Jubillar comme l’explique le Parisien dans son podcast, Code Source.

  • Delphine Jubillar

Bientôt un an que Delphine Jubillar a disparu à Cagnac-les-Mines, une petite commune du Tarn. Et pourtant, les enquêteurs et la famille de la jeune mère de famille ignorent toujours où se trouve son corps. Dès la disparition de Delphine Jubillar, la nuit du 15 au 16 décembre 2020, les policiers ont un œil sur son époux, Cédric, faisant de lui le suspect numéro 1 de l’affaire. Et pour cause : le couple était en pleine rupture et préparait son divorce, l’infirmière ayant un amant avec qui elle prévoyait d’emménager. Après six mois d’enquête et d’un travail de fourmi pour retracer les derniers jours de Delphine Jubillar avant sa disparition, les enquêteurs ont décidé de placer en garde à vue Cedric Jubillar, le 16 juin 2021. Après, 48h d’audition, pendant laquelle le mari de la jeune femme de 33 ans a clamé son innocence, il a été mis en examen pour meurtre par conjoint.

Des éléments à charge contre Cédric Jubillar

Dès lors, selon la loi française, les juges d’instruction ont quatre mois pour entendre le mis en examen afin de l’interroger sur les faits qui lui sont reprochés. Ce délai allant donc jusqu’à la mi-octobre 2021, dans le cas de Cédric Jubillar. Les journalistes du Parisien ont consacré un épisode de leur podcast d’actualité Code Source à cette affaire. L’occasion d’expliquer pourquoi les juges d’instruction avaient pris leur temps. « Les juges d’instruction ne voulaient pas écarter la possibilité que sur le terrain, les gendarmes mettent enfin la main sur la dépouille de Delphine et dans ce cas, elles préféraient l’interroger après ce genre de découverte et utilisent au maximum les délais légaux« , expliquent ainsi nos confrères.

Delphine Jubillar prévoyait de se séparer de son conjoint. Lors de la journée qui a précédé sa disparition, la jeune femme avait rendez-vous à la banque pour modifier l’accès à leur compte bancaire. Comme le rapporte, une nouvelle fois le Parisien, la vie sexuelle et conjugale du couple était tumultueuse. Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Cédric Jubillar aurait coupé son téléphone portable alors que celui de sa femme a eu différentes activités. Le mari a toujours déclaré qu’il avait cherché sa femme aux alentours de 3h53, après avoir été réveillé par sa fille. Avant de lancer une machine pour laver le linge. Des éléments à charge, selon les enquêteurs.

A LIRE AUSSI : Plans à 3 et sextapes : quand Xavier Dupont de Ligonnès “partageait” sa femme avec son ami

Source: Lire L’Article Complet