Affaire Estelle Mouzin : cette piste évoqué par Monique Olivier qui permettrait de retrouver le corps de la fillette

L’enquête avance doucement, mais sûrement. D’après les informations parue le vendredi 19 novembre 2021 dans l’Ardennais, Monique Olivier a évoqué, lors d’une précédente audition, une piste qui permettrait de retrouver les traces d’Estelle Mouzin.

  • Monique Olivier
  • Michel Fourniret

Dix-huit ans plus tard, on ignore toujours où se trouve le corps de la petite Estelle Mouzin. Le 9 janvier 2003, la fillette âgée de neuf ans disparaît en revenant de l’école de la ville de Guermantes, situé en Seine-et-Marne. Les policiers, qui pensent premièrement à une fugue, commencent alors les recherches. Pendant près de 15 ans, aucune piste sérieuse n’a permis de résoudre l’enquête. Mais ce n’est qu’en 2018 que les investigations se dirigent vers Michel Fourniret, criminel multirécidiviste, alors condamné et emprisonné pour d’autres affaires.

Nous sommes le 6 mars 2020 quand Michel Fourniret avoue finalement le meurtre d’Estelle Mouzin, avant de mourir le 10 mai 2021. Mais si de multiples fouilles pour tenter retrouver les traces de la petite fillette ont été réalisées depuis plusieurs années, pour le moment aucun corps n’a été trouvé. Raison pour laquelle les enquêteurs comptent désormais sur la collaboration de Monique Olivier, l’ex-épouse de l’Ogre des Ardennes, considérée comme étant sa principale complice.

Monique Olivier a évoqué une « pierre » permettant de retrouver le corps d’Estelle Mouzin

D’après les informations de l’Ardennais, c’est lors d’une précédente audition que Monique Olivier a fait référence à une « pierre » qui aurait permis à Michel Fourniret de retrouver l’endroit où il a enterré Estelle Mouzin. Une information primordiale pour les enquêteurs, qui ont tenté de retrouver cette fameuse pierre dans le bois d’Issancourt-et-Rumel. Malheureusement, cette piste a rapidement été écartée. La raison ? « Il y a de la rocaille mais pas de véritable pierre ici », comme expliqué par Ghislain Debaiffe, maire de la ville, d’après les informations de Gala. Afin d’avancer dans les fouilles, les enquêteurs ont fait appel à de grands moyens, notamment l’utilisation d’une pelleteuse de 12 tonnes, arrivée de Belgique. Une première grande dans ce type d’enquête.

Source: Lire L’Article Complet