“Affaire conclue” : coupé au montage, ce candidat voulait payer des prostituées avec l’argent de sa vente

Jeudi 4 novembre 2021, Caroline Margeridon publiait son autobiographie baptisée Libre !. Dans cet ouvrage, l’antiquaire se confie sur les coulisses de l’émission Affaire conclue, et raconte notamment une séquence que France 2 a préféré ne pas diffuser.

  • Caroline Margeridon

Depuis son lancement en 2017, l’émission Affaire conclue ne cesse de pulvériser les records d’audience. Lors de sa toute première diffusion, le programme d’enchères avait réuni quelques 343.000 téléspectateurs. Quatre ans plus tard, ils sont entre un et deux millions à se poster chaque après-midi devant France 2 pour suivre Sophie Davant et son équipe d’antiquaires. Il faut dire que les acheteurs d’Affaire conclue sont devenus de véritables stars du petit écran. C’est notamment le cas de Caroline Margeridon, la blonde au franc-parler typiquement basque, qui vient d’ailleurs de publier son tout premier livre. Dans Libre ! – son autobiographie parue le 4 novembre 2021 aux éditions Plon, à l’occasion de laquelle elle a d’ailleurs accordé une longue interview à Femme Actuelle – la célèbre brocanteuse revient sur son parcours de vie atypique et dévoile par la même occasion certains détails des coulisses de l’émission qui l’a fait connaître.

Une séquence qui a beaucoup amusé les acheteurs de l’émission

Outre certaines tensions avec les autres membres du casting, Caroline Margeridon se confie sur certaines séquences que la production d’Affaire conclue a préféré ne pas dévoiler aux téléspectateurs. “Quand nous tournons l’achat d’un objet, il y a très peu de coupes de la part des monteurs”, explique la grande amie de Sophie Davant. Et de nuancer : “Il arrive qu’il y ait des dérapages.” Eh oui, l’antiquaire de 55 ans se souvient notamment d’un candidat, dont les propos avaient été jugés problématiques par les responsables du programme. “Comme avec ce vieux monsieur à l’allure de gentleman qui nous a vendu un tableau du XIXe siècle représentant son château de famille. Tableau que j’ai acheté 4.200 euros”, rappelle tout d’abord Caroline Margeridon, avant de poursuivre : “Quand Sophie [Davant] est arrivée à la fin de l’émission en lui demandant ce qu’il allait faire de cet argent, il a répondu du tac au tac : ‘Je vais aller voir les putes’. Imaginez notre fou rire ! La Warner, elle, a moins rigolé et n’a pas diffusé la séquence.” Nul doute que cet épisode aurait valu à ce fameux monsieur de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.

A lire aussi : Caroline Margeridon : ses confidences sur la liaison de sa mère avec Johnny Hallyday

Source: Lire L’Article Complet