Adrien Quatennens accusé de violences conjugales : nouveau rebondissement dans l’affaire

Ce lundi 21 novembre, BFMTV et l’AFP ont partagé de nouvelles informations sur l’affaire Adrien Quatennens. D’après leurs informations, le député actuellement visé par une affaire judiciaire sera prochainement entendu par la justice…

En septembre dernier, l’épouse d’Adrien Quatennens avait révélé être victime de violences conjugales. Des faits visant le député LFI et que le principal intéressé avait rapidement reconnus. « Je pense que Céline a pu évoquer un autre fait daté d’un an, où, dans un contexte d’extrême tension et d’agressivité mutuelle, j’ai donné une gifle […] J’ai profondément regretté ce geste et je m’en suis alors beaucoup excusé« , avait écrit le député du Nord dans un communiqué publié sur son compte Twitter.

Seulement, comme l’ont révélé BFMTV et l’AFP, ce lundi 21 novembre, Adrien Quatennens sera prochainement entendu par la justice. Le 13 décembre prochain, le député du Nord, est attendu devant le tribunal judiciaire de Lille afin d’assister à un « plaider-coupable« . Une procédure qui permet aux accusés d’obtenir un jugement plus rapide rapide. Pour rappel et comme l’a souligné l’AFP, « les faits retenus à son encontre sont la gifle« , que le député a reconnue ainsi que les nombreux SMS envoyés à son ex « après leur séparation« .

>> PHOTOS – L’élection de Yaël Braun-Pivet, la punchline de Rachel Kéké… ces moments qui sont entrés dans l’histoire de l’Assemblée nationale

Le retour très controversé d’Adrien Quatennens

Le 14 novembre dernier, le Parisien avait pu rencontrer certains membres de la Nupes. À nos confrères, les alliés de Jean-Luc Mélenchon se sont épanchés au sujet du retour d’Adrien Quatennens au sein du parti. Un retour au travail qui fait beaucoup parler. « Globalement tout le monde est mal à l’aise et l’écrasante majorité des élus pense qu’il ne peut pas revenir l’air de rien« , avait rapidement lâché un député LFI.

Pourtant une question subsiste : le clan de Jean-Luc Mélenchon doit-il donner une seconde chance à Adrien Quatennens ? « C’est toute la difficulté. La question est loin d’être consensuelle. Il ne peut pas rentrer sans conditions, avait ensuite expliqué un élu LFI. Une formation aux violences sexuelles et sexistes me paraît le minimum mais je ne sais pas si c’est suffisant. » Pourtant, ce n’est pas l’avis de tout le monde… « S’il n’y a pas d’évolution côté justice, je ne vois pas comment il peut revenir« , avait ensuite concédé une autre députée du parti.

Crédits photos : Lionel Urman / Panoramic / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Adrien Quatennens

Yaël Braun-Pivet est la première femme présidente de l’Assemblée nationale. Son élection a eu lieu le 28 juin 2022.

Le 12 juillet dernier, le député LREM Rémy Rebeyrotte a fait un salut nazi à l’Assemblée nationale, destiné à d’un élu RN. Il a été sanctionné ce 25 juillet 2022 par un rappel à l’ordre.

La députée Delphine Batho a questionné Agnès Pannier-Runacher au sujet de la raison de son absence sur les dossiers Engie dans le contexte du débat sur la loi du pouvoir d’achat à l’Assemblée le 21 juillet 2022. La ministre de la Transition énergétique s’est justifiée, au bord des larmes : « Je vous remercie de mettre le doigt sur un élément personnel de ma vie. Je suis en situation de divorce avec mon mari, qui travaille chez Engie. La convention de divorce est déposée. Elle sera signée vendredi prochain. Je peux vous dire que se séparer de quelqu’un avec lequel on a vécu 30 ans et eu trois enfants n’est pas spécialement un événement heureux. »

Agacé par ce qu’il juge être « un relâchement vestimentaire » au sein de l’hémicycle, le député Éric Ciotti a adressé un courrier à Yaël Braun-Pivet le 21 juillet 2022, lui demandant de rendre obligatoire le port de la cravate en ce lieu.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet