7 bonnes raisons de lire "La familia grande" de Camille Kouchner

La Familia grande, le livre dans lequel Camille Kouchner accuse son beau-père Olivier Duhamel d’avoir violé son frère jumeau, paraît aux éditions du Seuil ce jeudi 7 janvier 2021. Voilà sept raisons de le lire vraiment, sans se contenter des résumés publiés dans la presse.

  • Olivier Duhamel
  • Camille Kouchner

1/ La familia grande, c’est une bombe. Le texte que signe la juriste Camille Kouchner, fille de Bernard Kouchner et d’Evelyne Pisier, c’est le livre du courage qui gagne contre l’innommable et bâillonne la honte.

2/ C’est le livre qui achève de faire éclater le secret qui n’en était plus un depuis longtemps pour la famille Pisier et leurs amis puisque tous avaient fini par savoir: le politologue Olivier Duhamel, le deuxième mari d’Evelyne Pisier, a violé le deuxième fils qu’elle a eu avec Bernard Kouchner, le frère jumeau de Camille Kouchner (qu’elle prénomme Victor dans le livre) quand il avait treize-quatorze ans. C’est dans ce silence assourdissant que s’enracine le drame.

3/ Il faut lire La familia grande, ne pas se contenter des résumés hasardeux, des extraits trop courts et de ce que l’on nomme si ironiquement ici les bonnes feuilles. Il faut lire La familia grande parce que c’est un livre très important. Éclairant. Bouleversant sans jamais verser dans le voyeurisme.

4/ C’est un livre qui démonte avec précision et lucidité les mécanismes effroyables et implacables qui permettent à l’inceste de se mettre en place, puis de se répéter, au secret de s’installer et à la culpabilité de tuer à petit feu celui et celle qui partagent l’inavouable. L’équation qui conduit ici à l’inceste est abominable mais peut-être banale: absence du père (Bernard Kouchner monstrueux d’indifférence)+ flamboyance du beau-père (Olivier Duhamel) adorable et adoré + peur de perdre la mère (Evelyne Pisier) qui sombre dans l’alcoolisme et la dépression après le suicide de sa propre mère Paula+ confusion de “penser que la liberté implique de vivre comme les grands“.

5/ Ce n’est pas un livre sur son beau-père incestueux que signe Camille Kouchner, c’est un livre sur toute une famille qui n’avait qu’un mot à la bouche, liberté, et qui confondait tout.

6/ C’est un livre sur sa mère tant aimée, puis perdue, qui a abandonné ses trois enfants, leur a préféré son deuxième mari quand elle a su ce qu’il avait fait et qui est devenue elle aussi monstrueuse, lui cherchant des excuses et accusant sa fille et ses deux fils d’avoir voulu lui “voler”son “mec”.

7/ Il faut lire ce récit courageux car Camille Kouchner s’attaque-là à un tabou. Un Français sur dix est victime d’inceste aujourd’hui. Camille Kouchner parle pour tous ceux qui n’osent pas. Pas encore. Soutenons-la.

La familia grande de Camille Kouchner, éd. du Seuil, 205 p., 18 €.

A lire aussi: Olivier Duhamel accusé d’inceste: ce terrible message qu’il a laissé sur le répondeur de Camille Kouchner

Source: Lire L’Article Complet