"6 à la maison" : l'anecdote tordante de Mathieu Madénian sur son voisinage

Invité de l’émission 6 à la maison jeudi 26 novembre, Mathieu Madénian a surpris les téléspectateurs de France 2 avec une anecdote amusante sur ses relations avec son voisinage.

Restez informée

La prochaine fête des voisins risque d’être assez spéciale dans l’immeuble de Mathieu Madénian. Convié par Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen dans 6 à la maison, jeudi 26 novembre, l’humoriste a raconté comment et pourquoi le confinement a créé un malaise entre lui et ses voisins de palier. A la base, le Perpignanais devait donner son opinion sur le déconfinement et les artistes, victimes de la crise sanitaire. La dernière conférence de Jean Castex a donné des motifs d’espoir aux personnalités qui gravitent dans le monde de la culture, lesquels voient enfin le bout du tunnel et pourraient reprendre leurs activités. Celui qui sera maître de cérémonie de l’émission Génération Paname, diffusée vendredi 27 novembre à 22h40 sur France 2, espère ainsi que les gens se rendront en grand nombre dans les salles de spectacle pour soutenir les intermittents. Mais à priori, il ne pourra pas compter sur le soutien d’au moins deux personnes qu’il croise tous les matins…

“Mathieu Madénian, il ne me fait pas rire !’

Mathieu Madénian a en effet surpris une conversation de ses voisins qu’il aurait préféré ne pas entendre. La faute au confinement et à ces satanés murs aussi épais qu’une mannequin à la Fashion Week. “Pendant le confinement, il y a une chaîne qui a diffusé un de mes spectacles, a-t-il confié à ses acolytes du soir, André Manoukian et Elisabeth Quin. Je ne le regarde pas parce que je n’aime pas me voir donc je vais me coucher et les murs de chez moi sont assez fins. J’entendais les voisins“. Il aurait mieux fait de monter le volume de sa télévision. Je me couche et ma parole d’honneur, c’est minuit et d’un coup, j’entends un débat sur moi ‘oui, Mathieu Madénian, il ne me fait pas rire !’ et tous étaient d’accord pour dire que je n’étais pas marrant”. Un moment gênant qui a duré près de “5 minutes” et qui a donné l’idée au principal concerné d’enterrer la hache de guerre. “Le lendemain, je les croise. J’étais obligé de leur dire ‘je peux être drôle'”, a-t-il conclu son anecdote, sans dévoiler comment ses proches détracteurs avaient réagi.

A lire aussi : Mort de Christophe Dominici : son voisinage fait de troublantes révélations

Source: Lire L’Article Complet