5e vague : Emmanuel Macron veut « faire porter la contrainte sur les non-vaccinés »

Emmanuel Macron tient un Conseil de défense sanitaire consacré au Covid-19, ce mercredi 24 novembre. Une réunion qui doit amener des solutions pour contrer la reprise de l’épidémie et éviter un reconfinement. Dans la ligne de mire du chef de l’État : les non-vaccinés.

La progression de la cinquième vague est « fulgurante », a annoncé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement ce dimanche sur CNews. Face à la hausse des contaminations au Covid-19, Emmanuel Macron préside un Conseil de défense sanitaire ce mercredi 24 novembre. L’enjeu : limiter la propagation du virus et éviter les fermetures, le couvre-feu, voire un reconfinement. Selon nos confrères du Figaro, plusieurs pistes sont à l’étude pour endiguer la reprise épidémique : le retour du port du masque en intérieur dans les lieux où il n’était plus obligatoire, le rappel des gestes barrières, le renforcement des contrôles du pass sanitaire, ainsi que le lancement d’une campagne de tests dans les écoles.

Côté vaccination, la stratégie d’Emmanuel Macron reste la même. Le président de la République continue d’inciter les Français à se faire vacciner. « En gros, faire porter la contrainte sur les non-vaccinés plutôt que sur les vaccinés », explique son entourage à nos confrères. Le chef de l’État doit désormais examiner de proposer au plus de 50 ans, voire à tous les adultes, une troisième dose de vaccin anti-Covid, six mois après la vaccination. Emmanuel Macron peut s’appuyer sur le dernier avis du Conseil scientifique publié le 19 novembre dernier : « Les données de la modélisation de l’épidémie incitent à l’envisager (…) afin de freiner l’épidémie et réduire le nombre de formes graves », indique-t-il avant de préciser que la disponibilité des vaccins pour cette 3e dose est « acquise ».

Le Covid-19 gagne du terrain

La flambée épidémique qui frappe l’Europe depuis plusieurs semaines menace la France. Dans notre pays, le nombre de cas quotidiens de contamination au Covid-19 a presque doublé en une semaine, atteignant les 18 189 ce dimanche 21 novembre. Face à cette 5e vague qui inquiète, l’exécutif reste confiant : « Nous pouvons nous en sortir, comme nous l’avons toujours fait, à condition d’y œuvrer tous ensemble. La France unie peut y arriver« , assure-t-on à l’Élysée.

Ce lundi 22 novembre, Jean Castex, doublement vacciné, a été testé positif au Covid-19. Le Premier ministre aurait été contaminé par l’une de ses filles. Selon son entourage, il souffrait dans la soirée de « légers symptômes », notamment d’une « légère toux ». Mauvaise nouvelle pour l’exécutif…

Crédits photos : Eliot Blondet / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet