Yoga aérien : les bienfaits de ce cours étonnant

Défiez les lois de la gravité avec le yoga aérien, cette discipline mêlant relaxation, renforcement et lâcher prise. Sarah Bellagamba, enseignante d’AntiGravity au club Blanche à Paris, nous dit tout de ce concept planant.

  • C'est quoi ?
  • Principe
  • Bienfaits
  • Contre-indications
  • Yoga aérien Paris
  • Cours

Ne plus toucher terre. Aussi appelé AntiGravity ou Fly Yoga, le yoga aérien est une discipline atypique mêlant yoga, Pilates et arts du cirque. Suspendue dans un hamac pouvant supporter jusqu'à 500 kilos, on flotte dans les airs, redécouvrant son corps et de nouvelles sensations. Un éveil du corps et de l'esprit tonique et étonnant.

Qu'est-ce que le yoga aérien ?

La discipline originelle, alors appelée AntiGravity Yoga, a été développée aux Etats-Unis par le gymnaste et chorégraphe, Christopher Harrison qui après une blessure découvre que les exercices et postures sont plus faciles à réaliser dans les airs. De notre côté de l'Atlantique, en 2008, Florie Ravinet inspirée par ce yoga aérien crée sa propre méthode, le Fly Yoga, qu'elle développe avec une équipe de kinésithérapeutes.

Quel est le principe ?

Si le yoga aérien possède différentes appellations, le principe est le même : s'entraîner dans un hamac en alternant quelques mouvements avec appui au sol et postures aériennes. Un travail en suspension qui permet d'étirer le corps et la colonne dans leur ensemble et de renforcer les muscles en profondeur.  À la clé, souplesse, tonicité et détente, le tout sans impact. "Le hamac est un support supplémentaire qui nous permet d'accéder aux inversions, de les mettre à la portée du plus grand nombre, explique Sarah Bellagamba prof de yoga et d'AntiGravity chez Blanche, à Paris. Il crée en plus une instabilité un peu comme on aurait avec un Swiss Ball pour un travail musculaire en profondeur." Certains cours mettent plus ou moins l'accent sur le renforcement et les inversions quand d'autres comme le Fly Yoga Prénatal, destiné aux femmes enceintes, se font plus doux.

À savoir : Le hamac se situe à environ 1 mètre du sol, suffisamment haut pour ne pas avoir la tête qui touche le sol lors des inversions, mais pas trop haut non plus pour que les bras puissent toucher le sol, quand des appuis sur les mains sont nécessaires sur certaines postures.

Quels sont les bienfaits du yoga aérien ?

L'entraînement en suspension offre de nombreuses possibilités de postures et d'exercices pour un travail complet de l'ensemble du corps et des bénéfices aussi bien sur le plan physique que mental et émotionnel.  Libérée des appuis, le yoga aérien nous permet aussi de réaliser certains mouvements qu'on ne pourrait pas faire à cause de petites douleurs : "Par exemple la chandelle, cite la prof. Si on a des problèmes de cervicales, c'est compliqué. Là, le hamac permet de la faire."

Le corps étant sollicité dans sa globalité, on se tonifie de façon harmonieuse. On muscle le haut et le bas du corps, la sangle abdominale est constamment engagée. Aussi, grâce à l'apesanteur, les étirements sont facilités, le corps et les articulations se détendent et se dénouent doucement. On améliore également son agilité, sa souplesse, on se muscle et renforce ses muscles profonds de façon ludique. "On relâche les tensions musculaires, renforce le centre du corps, améliore sa proprioception, sa mobilité articulaire, poursuit la prof. On travaille aussi l'estime de soi car on se challenge un peu, il y a aussi une dimension ludique et artistique. On travaille tout à la fois !" Si le yoga est une discipline complète, pour l'enseignante, son avantage numéro un est : "la décompression qu'il procure au niveau de la colonne vertébrale. Grâce aux inversions, on décomprime les vertèbres, décrispe les muscles.  Une décompression qui serait bénéfiques pour dénouer les tensions et soulager certains maux de dos. "C'est très bon pour les problèmes de vertèbres", conseille la prof.

  • 10 exercices pour muscler son dos en douceur

    Pour ne pas avoir mal au dos et le tonifier jour après jour, voici quelques exercices faciles à pratiquer à la maison.

La dimension aérienne et planante est bien sûr l'autre atout de cette discipline. Avec la tête en bas, on apprend à se faire confiance, à lâcher prise. Ludiques et régressives les inversions sont un bon moyen de se vider l'esprit, de se changer les idées tout en travaillant sa force, sa mobilité, sa souplesse.

Quelles sont les contre-indications ?

Le yoga aérien est accessible à tous mais présente tout de même des contre-indications comme le rappelle Sarah : "Toutes les inversions sont déconseillés aux femmes enceintes. Le yoga aérien est également déconseillé aux personnes ayant des problèmes cardiaques, de pression artérielle, souffrant d'un glaucome. Il ne faut pas non plus pratiquer dans les 6 heures suivant une injection de Botox !". Et puis, pour s'élancer dans les airs, même s'il n'est pas question de folles acrobaties, mieux vaut ne pas avoir de problème avec le fait de se retrouver la tête en bas.

Pour qui ? Tout le monde et plus particulièrement pour les adeptes de yoga et de Pilates qui ont envie de nouveautés et pour celles qui ont envie de se challenger et de prendre du plaisir en s'entraînant suspendue dans les airs.

Où faire du yoga aérien à Paris ?

Voici les meilleures adresses pour pratiquer le yoga aérien à Paris :

  • AntiGravity chez Blanche et au Klay
  • Le Fly Yoga au centre Fly Yoga
  • Le yoga aérien chez Somasana

A quoi ressemble un cours de yoga aérien ?

Après avoir rapidement apprivoisé le hamac et s'être installée, le cours d'AntiGravity commence en douceur par un moment de relaxation assise dans le hamac. Puis, on enchaîne avec du stretching sur une playlist rythmée. Pas si simple de s'étirer enveloppée dans le tissu, mais on se sent comme dans un cocon et les sensations de balancier sont agréables. Puis, place à quelques exercices inspirés de postures de yoga devant et derrière le hamac, les pieds au sol. Ce jour-là, il y a de nombreux habitués, on passe donc rapidement aux choses sérieuses à savoir : les inversions. Se retrouver la tête en bas à quelques centimètres du sol, comme lorsque que l'on faisait le poirier enfant est un peu déstabilisant. On a un peu peur de tomber. Sarah, à l'écoute, nous conseille et nous laisse le temps de nous faire à ces sensations nouvelles. Après quelques instants de respiration et de concentration, on lâche enfin prise et on se retrouve complètement suspendue, la tête en bas, retenue par les pieds et les jambes enroulés dans le tissu.

À ce moment, l'expression "lâcher prise" prend tout son sens. Il faut se faire confiance mais aussi au hamac, s'adapter à cette sensation du sang affluant dans vers la tête et puis on finit par se détendre. La séance se poursuit entre exercices de renforcement, travail en suspension et inversions. Pour garder l'équilibre, on est bien obligée de garder sa sangle abdominale gainée. Les bras travaillent à fond pour nous soulever et nous retenir. Les poignets aussi sont bien sollicités ce qui fait travailler leur mobilité. Pour les habitués, toutes ces postures aériennes sont grisantes. Pour moi qui suis sujette au mal de mer et au vertige, un léger mal-être se fait ressentir sur la fin du cours. "Cela arrive parfois de ressentir une petite sensation de vertige, rassure Sarah. Cela peut être lié avec ce que l'on a mangé, l'heure à laquelle on a pris son petit-déjeuner, sa forme du moment…". Un peu à contre-temps je ne réalise pas la dernière inversion, je préfère m'envelopper dans le hamac et me laisser bercer doucement. La fin du cours se termine par de nouveaux étirements dans le hamac et il est déjà temps de redescendre sur terre.

Le cours a été très sollicitant pour les bras et les abdos, j'aurais quelques petites courbatures le lendemain. L'AntiGravity est vraiment génial pour les étirements, on en ressort avec une sensation de grandeur, comme si on avait déjà un meilleur maintient. Un cours complet qui permet de travailler l'ensemble du corps de façon ludique, la sensation de légèreté et de flottaison en plus.

Source: Lire L’Article Complet