Silk press, une méthode de lissage naturelle pour les cheveux frisés et crépus
  • Silk press : un protocole en plusieurs étapes
  • L’astuce qui fait toute la différence

Tout droit venue des États-Unis, la méthode silk press a été largement popularisée par les réseaux sociaux. À tel point que le hashtag éponyme compte aujourd’hui plusieurs millions d’occurrences sur Youtube, Instagram ou encore Tik Tok. Mais de quoi s’agit-il au juste ?

En anglais, le mot « silk » signifie « soie » et le terme « press » peut être traduit par « lissage ». Cette technique consiste à lisser les cheveux de façon à ce qu’ils soient aussi souples et brillants que de la soie. Et ce, sans aucun produit chimique agressif comme c’est notamment le cas avec un défrisage.

« Il s’agit d’une méthode de coiffage destinée aux cheveux frisés et crépus, explique Tiana, coiffeuse experte pour la plateforme digitale Ma Coiffeuse Afro. Contrairement aux lissages permanents, ce protocole ne modifie pas la structure du cheveu. Au prochain shampoing, la chevelure retrouve immédiatement sa frisure naturelle. »

Silk press : un protocole en plusieurs étapes

Pour réaliser ce fameux silk press, munissez-vous tout d’abord d’une bonne dose de patience et d’autant d’huile de coude. Car plusieurs étapes sont nécessaires pour espérer arborer de superbes cheveux brillants et doux au toucher.

  • Étape 1 : le soin du cheveu

Avant le coiffage, il est indispensable d’adopter une routine de soins hydratante et nourrissante : un bain d’huiles végétales pures, un shampoing, un après-shampoing démêlant, et surtout, un masque hydratant. « C’est le soin clé pour obtenir un résultat optimal », certifie Tiana. Pour choisir son masque, il suffit de tenir compte de sa nature de cheveux : sont-ils plutôt cassants? Ternes ? Secs avec des frisottis ? Prendre le temps d’observer sa chevelure est essentiel pour choisir le bon produit. Côté actifs, l’huile de coco, l’huile d’argan, l’huile d’avocat ou encore le karité sont des valeurs sûres.

  • Étape 2 : le lissage

Une fois la chevelure pré-séchée avec une serviette microfibre, le lissage doit s’effectuer en deux temps. Munie d’une brosse ronde ou plate et d’un sèche-cheveux performant, il faut d’abord réaliser un brushing pour détendre les racines au maximum, en procédant par sections et par mèches. À la fin du brushing, les cheveux doivent être lissés à environ 80%.

Puis, le lissage se poursuit avec un fer à lisser de qualité, doté de plaques en céramique qui assèchent moins les cheveux. À ce stade, les cheveux doivent être parfaitement secs. La méthode la plus efficace consiste à lisser la chevelure par petites sections, en procédant mèche par mèche et en passant les plaques 2-3 fois sur chaque brin de cheveux. 

« Il ne faut pas hésiter à monter un peu la température du fer pour maîtriser le volume et obtenir un rendu encore plus lisse, indique Tiana. Mais attention, il est important de toujours préserver la fibre capillaire en appliquant un soin thermo-protecteur en amont. On peut également appliquer un sérum lissant mais pas davantage pour éviter d’alourdir le cheveu et garder une matière la plus légère possible. »

Précisons toutefois que le sèche-cheveux et le fer à lisser restent des outils qui fragilisent le cheveu quand ils sont utilisés avec excès. Le silk press ne devrait donc pas être réalisé trop régulièrement. Une à deux fois par mois est déjà une bonne cadence.

L’astuce qui fait toute la différence

Vous pensiez en avoir fini ? Pas si vite ! Pour Tiana, une dernière étape est absolument essentielle : « Une fois que l’on a fini de passer les plaques, on fait ce que l’on appelle un ‘wrap’. C’est-à-dire que l’on enroule ses cheveux autour de la tête en les enveloppant dans du film alimentaire, que l’on conserve pendant une dizaine de minutes. On peut aussi utiliser un turban ou un foulard », explique t-elle. 

Le but de cette manip’ ? « Chasser l’air au maximum, ce qui va permettre au cheveu d’être plus plus raide et plus souple, assure l’experte. Et d’ajouter : « Parfois, les cheveux frisés et crépus ont tendance à rester statiques après le lissage. Cette dernière astuce va vraiment apporter un mouvement fluide, pour un résultat proche de ce que l’on pourrait obtenir sur un cheveu caucasien. »

  • Cheveux fourchus, pointes abîmées : comment les réparer ?
  • Quel soin à la kératine adopter pour réparer des cheveux abîmés ?

Source: Lire L’Article Complet