Acné, peau grasse, bouton de fièvre… Comment utiliser l'huile essentielle d'arbre à thé

L’huile essentielle d’arbre à thé est un allié précieux pour prendre soin de sa peau. Suivez le guide pour bien l’utiliser.

Vous ne savez que faire de ce vilain bouton de fièvre qui pointe le bout de son nez la veille d’une réunion importante ? Vous luttez depuis des années contre vos cheveux gras ? L’huile essentielle d’arbre à thé, ou tea tree, est peut-être votre nouvelle alliée… Indispensable en aromathérapie, elle prête sa force contre l’acné, l’herpès ou la peau grasse. Suivez le guide avec Vanessa Bozec, docteure en pharmacie, spécialisée en aromathérapie (1).

Ses propriétés

«C’est un antiseptique à large spectre, précise la spécialiste, c’est-à-dire qu’il est antifongique, antibactérien et antiviral. Désinfectante, l’huile essentielle d’arbre à thé est aussi antiasthénique, autrement dit, elle aide à lutter contre la fatigue. Enfin, elle est anti-inflammatoire, elle calme la douleur et stimule les défenses immunitaires», indique la professionnelle. C’est une huile essentielle très complète, idéale pour les peaux à tendance acnéique, mixtes ou grasses, et même sujettes aux dermites séborrhéiques. En revanche, elle aura tendance à donner des irritations ou à assécher les peaux sèches.

En vidéo, 10 conseils nutrition pour combattre l’acné

Elle présente peu de contre-indications et s’avère plutôt facile d’emploi. «Il faut tout de même faire attention aux jeunes enfants et aux femmes enceintes (ou alors à faible dose sur une courte durée, à partir du quatrième mois de grossesse). Demandez toujours l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin. Pour vérifier un risque d’allergies, faites un test dans la pliure du coude. La peau y est fine, elle réagira dans l’heure ou la demi-heure s’il y a vraiment une allergie. S’il n’y a aucune réaction au bout de six heures, c’est qu’il n’y a aucun problème», rappelle la spécialiste.

On l’utilise pure contre…

Bien choisir son huile essentielle

Dans l’idéal, elle doit être issue de l’agriculture biologique. Ensuite, vérifiez bien que son identification botanique est mentionnée, c’est-à-dire le nom de la plante en latin (le genre et l’espèce, ici melaleuca alternifolia). Il est également important de savoir quelle partie de la plante a été distillée. «Pour le tea tree, ce sont les feuilles, qui ont été récoltées en Australie ou à Madagascar». Enfin, le sigle HEBBD (Huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie) ou le sigle HECT (Huile essentielle chémotypée) garantissent une très bonne qualité.

Pour bien la conserver, il est préférable que le contenant soit en verre teinté, conservé à température ambiante (sans variation de température). Surtout, le bouchon doit être bien refermé après chaque utilisation car l’huile essentielle est volatile.

L’acné
En cas de bouton disgracieux, mettez une goutte pure sur la lésion, à l’aide d’un coton-tige ou avec le doigt, jusqu’à 2 à 3 fois par jour pendant quatre à cinq jours maximum. «Cela va réduire l’inflammation. Si vous souhaitez n’en mettre qu’une seule fois, privilégiez le soir car c’est la nuit que la peau se régénère et absorbe mieux les actifs», explique Vanessa Bozec.

Autre bonne solution plus préventive cette fois-ci : le sauna facial, ou bain de vapeur. «Son action assainissante va purifier la peau, la détoxifier et ainsi éviter les comédons. Dans un bol d’eau très chaude, faites couler 2 à 3 gouttes d’huile essentielle et penchez votre visage au-dessus, recouvert d’une serviette. À faire deux fois par semaine pendant une dizaine de minutes.»

L’herpès
Même posologie dès les premiers picotements d’un bouton de fièvre : «Vous pouvez en mettre une goutte jusqu’à 5 fois par jour, pendant 5 jours maximum. Son action antivirale va empêcher la multiplication du virus», indique la docteure en pharmacie.

On l’utilise diluée contre…

La peau mixte et grasse
Pour bénéficier des actions antibactériennes de l’arbre à thé au quotidien, n’hésitez pas à en glisser une goutte dans votre dose de crème de jour ou de nuit. Même chose avec votre masque hebdomadaire. Encore mieux, quelques gouttes dans une huile végétale peuvent faire office de sérum à appliquer le soir, en massant pour bien faire pénétrer et en insistant sur la zone T. «Choisissez une huile adaptée à votre type de peau. En cas d’acné par exemple, privilégiez la noisette pour réguler le sébum ou le sésame pour son action anti-inflammatoire. Diluez-la en ne dépassant jamais 2% par rapport à la dose d’huile végétale. Par exemple, pour 50 ml, il faut entre 20 et 30 gouttes d’huile essentielle. Sachant que 25 à 30 gouttes font 1 ml.»

Le cuir chevelu gras

Les conseils d’Isabelle Pacchioni (1), experte en aromathérapie

L’huile essentielle de ylang-ylang embellit la peau. Elle est aussi bonne pour le moral et la sérénité. Fleurie, elle parfume et booste la féminité, la sensualité et la libido… Sans oublier de favoriser la détente.
Ma recette (2) : 10 gouttes dans une cuillerée à soupe de base neutre pour bain et douche dans le bain, quelques gouttes dans sa crème de nuit et… une goutte derrière les oreilles !
(1) Auteure de Aromathérapia. Tout sur les huiles essentielles, Éd. Aroma Thera, 2014.
(2) Réservé à l’adulte et à l’enfant de plus de 7 ans. Ne convient pas aux femmes enceintes ni allaitantes. Précautions d’emploi : se reporter aux indications mentionnées sur les produits.

«En cas de cheveux gras ou de pellicules, l’huile essentielle d’arbre à thé peut avoir une action assainissante sur le cuir chevelu et anti-inflammatoire (pour éviter de se gratter) et ainsi équilibrer la flore bactérienne du cuir chevelu.» Pour en bénéficier, mélangez 1 à 3 gouttes dans votre dose de shampoing. Mieux, diluez une dose, sans dépasser 2% du volume total, dans un shampoing neutre (à usage fréquent), faites mousser, léger agir quelques instants et rincez. La spécialiste conseille de ne pas le faire tous les jours, mais plutôt deux fois par semaine.

Même posologie pour votre masque hebdomadaire. Soit une goutte pour une dose dans la main, soit plusieurs (sans dépasser 2 %) dans une huile végétale, à laisser poser toute la nuit. Lavez vos cheveux le lendemain matin.

La mauvaise hygiène dentaire
«L’action anti-inflammatoire du tea tree peut aussi avoir son rôle à jouer pour les gingivites et autres inflammations, sans détruire la flore naturelle de la bouche contrairement aux antibiotiques. Pour traiter, rajoutez une goutte sur la dose de dentifrice sur votre brosse à dents, une fois par jour pendant 5 à 7 jours», révèle la spécialiste. En prévention, si vous avez les gencives fragiles, faites-le deux fois par semaine, un bon moyen d’éviter les récidives et de lutter contre le tartre. «Le goût est fort mais on s’habitue !»

(1) Plus d’informations sur : mon-aromatherapie-bio.com.

*Cet aricle publié en novembre 2017 a fait l’objet d’une mise à jour.

Source: Lire L’Article Complet